Ce site utilise des cookies pour son bon fonctionnement. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs

Solutions constructives

Les métiers de métallier et de couvreur ont apporté une grande contribution à la démocratisation des aciers inoxydables dans le bâtiment. En façade, l’inox a sa place depuis les années 1930. Son utilisation structurelle – par exemple dans les ponts et passerelles – est, par contre, une évolution plutôt récente.

L’inox est aujourd’hui un matériau de premier choix, utilisé partout dans les structures et alliant une très bonne durabilité à des performances mécaniques exceptionnelles. On le retrouve notamment largement utilisés dans la fabrication de pièces de fixations, de renfort de structures ou de reprise d’efforts tranchants. L’évolution des nuances Duplex contribuant à la démocratisation de ces produits.

On ne pense pas souvent à l’inox en tant que matériau structurel. Pourtant, la possibilité de le laisser à nu rend l’acier inoxydable intéressant pour les structures visibles, par exemple vitrées. Les nuances austéno-ferritiques (« duplex ») ont, en plus de leur résistance exceptionnelle à la corrosion, des caractéristiques mécaniques extraordinaires. Les concepteurs peuvent en tirer profit pour créer des structures qui ne nécessitent pratiquement aucun entretien pendant toute leur durée de vie – même dans des conditions corrosives et d’humidité permanente.

En façade, l’acier inoxydable se distingue des autres matériaux métalliques « nus » par la noblesse de ses surfaces. Les inox austénitiques ont un ton plutôt chaud – sensiblement différent de ceux des métaux légers – qui leur confère une qualité visuelle unique et explique pourquoi ce matériau est perçu comme particulièrement agréable. Tissus métalliques, tôles perforées ou nervurées, métal déployé… : les options sont nombreuses pour créer des façades uniques.

La tradition des aciers inoxydables dans la couverture métallique remonte aux années 1960. Les nuances ferritiques, c'est à dire les alliages fer-chrome, sont disponibles avec une couche d’étain. Cette dernière n’ajoute rien à la résistance à la corrosion du substrat, déjà très élevée ; mais elle se patine avec le temps et ressemble donc aux métaux de couverture plus traditionnels. D’autres finitions, mates ou réfléchissantes, et d’autres nuances sont disponibles et peuvent être choisies en fonction de la situation géographique et de l’effet visuel désiré.

Son exceptionnelle aptitude au formage et au soudage fait de l’inox un matériau apprécié par les métalliers. Il est facile de réaliser des constructions sur mesure. Aucune galvanisation ni peinture n’est nécessaire, ce qui peut réduire la complexité de l’organisation du travail.

ConstruirAcier est une association loi 1901 dont l'objectif est de promouvoir l'architecture et la construction métallique. Représentant l'ensemble de la filière acier, elle a vocation à faire connaître les atouts de l'utilisation des aciers auprès des architectes, bureaux d'études, ingénieurs, enseignants, étudiants et dans les ouvrages de construction de bâtiments et de travaux publics.