Ce site utilise des cookies pour son bon fonctionnement. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs

Influence des éléments d'addition

Les aciers auto patinables contiennent essentiellement du cuivre, du phosphore, du nickel et du chrome. L’enrichissement en cuivre de la couche d’oxyde qui se forme en surface au cours du processus de corrosion contribue à former une patine adhérente et compacte.

Le phosphore renforce l’action du cuivre et provoque une oxydation régulière sans piqûre ; de plus il favorise la « cicatrisation » de blessures de la couche d’oxydes. En présence de SO2, le chrome et le nickel favorisent la formation de sulfates basiques insolubles qui colmatent les porosités de la couche d’oxydes, améliorant ainsi leur étanchéité à l’eau.

 

Jeune patine en cours de formation
Patine avancée en cours de formation
Patine stabilisée et uniforme

ConstruirAcier est une association loi 1901 dont l'objectif est de promouvoir l'architecture et la construction métallique. Représentant l'ensemble de la filière acier, elle a vocation à faire connaître les atouts de l'utilisation des aciers auprès des architectes, bureaux d'études, ingénieurs, enseignants, étudiants et dans les ouvrages de construction de bâtiments et de travaux publics.