Ce site utilise des cookies pour son bon fonctionnement. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs

La station d'affinage et mise à nuance

À la sortie du convertisseur ou du four électrique, l’acier doit encore être modifié pour avoir les qualités requises au niveau du produit final. L’acier dit « sauvage » va être mis à nuance dans la station d’affinage.

L’affinage est l’objet des opérations de métallurgie en poche ou de métallurgie secondaire. Il s’agit principalement d’ajuster la teneur des différents éléments d’alliage et d’optimiser la teneur en impuretés, ainsi que la forme sous laquelle elles sont présentes dans l’acier avant solidification.

On peut distinguer :

  • des opérations qui concernent la qualité analytique du métal liquide (teneur en éléments d’alliage et impuretés)
  • des opérations qui permettent le contrôle de la qualité inclusionnaire du métal (oxydes, sulfures, inclusions complexes)
  • des opérations qui assurent le réglage de la température de l’acier (réchauffage par énergie électrique ou chimique, refroidissement par ajout de ferrailles).

Un affinage constitué de divers traitements

Pour cela, on dispose d’une grande diversité de traitements faisant appel à des réactions entre phases différentes suivant le type de traitement (métal, laitier, gaz), nécessitant des conditions soit oxydantes soit réductrices. Ces opérations ne peuvent pas être réalisées dans un ordre quelconque si l’on veut éviter des contaminations au contact d’un laitier provenant d’une étape antérieure, de l’atmosphère, des réfractaires, des poudres de couverture, etc. Il faut en particulier éviter le repassage du phosphore depuis le laitier dans le métal, la réoxydation des éléments réactifs, les reprises d’azote, d’hydrogène ou de carbone.

ConstruirAcier est une association loi 1901 dont l'objectif est de promouvoir l'architecture et la construction métallique. Représentant l'ensemble de la filière acier, elle a vocation à faire connaître les atouts de l'utilisation des aciers auprès des architectes, bureaux d'études, ingénieurs, enseignants, étudiants et dans les ouvrages de construction de bâtiments et de travaux publics.