Ce site utilise des cookies pour son bon fonctionnement. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs

Les ossatures légères

Inspirée par la construction à ossature bois, la construction en ossature légère en acier est faite à base de profils minces galvanisés. Elle est couramment utilisée en Amérique du nord et au Japon.

Les profils laminés à froid ont une section en forme de C de U, de Z ou de sigma. L'épaisseur de la tôle varie de 0,6 à 2,5 mm, ce qui leur confère une grande légèreté, de l'ordre de 0,075 kN/m maximum. Leur assemblage peut se faire par divers procédés : par vis auto-taraudeuses posées à l'aide de visseuses portatives, par clous fixés par pistolets pneumatiques, par boulons ou par clinchage.

On compose ainsi des ossatures formées de montants verticaux, en gêner espacés tous les 60 cm, et de traverses horizontales sur lesquelles on vient fixer des éléments plans : bardages, plateaux support de bardage ou parements extérieurs, plaques de plâtre ou de fibres pour les finitions intérieures.

Les façades peuvent être habillées avec un parement de métal, de bois, de brique, d'enduit..., de même que les couvertures peuvent être construites avec n'importe quel matériau : tuiles en terre cuite ou métalliques, panneaux... On peut aussi associer cette ossature légère à des profilés traditionnels et ouvrir ainsi les possibilités de conception : porte-à-faux, étages multiples, grande baie vitrée, etc.

Des trous dans les montants verticaux permettent de faire passer câble tuyaux et réseaux à l'intérieur des murs ou des cloisons. Le contreventement peut être réalisé avec des écharpes diagonales ou avec des panneaux plans.

On peut ainsi réaliser des constructions jusqu'à deux étages, très légères et q résistent bien aux sollicitations sismiques. Le procédé est bien adapté pour construction de maisons individuelles ou de petits équipements (hôte. bureaux...). Les performances thermiques et acoustiques de ce type construction sont excellentes, grâce à la possibilité d'optimiser la nature l'épaisseur de l'isolant placé à l'intérieur des murs et sur leur face externe, jouer sur l'épaisseur et le nombre de plaques de plâtre et moyennant certaines précautions dans le montage (désolidarisation des planchers, joints résilients …)

Montage d'une structure légère un socle en béton. Maison dans les Landes, Joxe Aranguren architecte.
Ossature légère avec un porte-à-faux nécessitant une reprise sur profilés standards. Cité Manifeste à Mulhouse D. Lewis, Scape architecture-Block.
Poteau et poutre en profil mince, logements cité Manifeste à Mulhouse. Ateliers Jean Nouvel architecte.
Maison prototype à Liège, Belgique. Véronique Salmon architecte.

ConstruirAcier est une association loi 1901 dont l'objectif est de promouvoir l'architecture et la construction métallique. Représentant l'ensemble de la filière acier, elle a vocation à faire connaître les atouts de l'utilisation des aciers auprès des architectes, bureaux d'études, ingénieurs, enseignants, étudiants et dans les ouvrages de construction de bâtiments et de travaux publics.