Ce site utilise des cookies pour son bon fonctionnement. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs

Les arcs et les catènes

En termes de schéma statique, l'arc est l'inverse de la catène : si le sens des efforts appliqués est contraire, on passe de la traction pure à la compression pure. On utilise l'arc en acier pour les ouvrages d'art et pour les grandes halles.

Les produits utilisés sont généralement les caissons et les structures tridimensionnelles réticulées. Les catènes sont essentiellement utilisées pour les ouvrages d'art. On utilise généralement des câbles. Étant donné les conditions d'appuis (articulation ou encastrement pour les arcs, articulations pour les catènes) et les formes géométriques, ces deux types d'élément de structure travaillent principalement en compression ou en traction.

Il existe trois types d'arcs principaux.

  • L'arc à trois articulations
    Cette structure est isostatique, il n'y a pas de moment à la clé. Les tassements différentiels et les dilatations sont bien repris par les articulations. Les moments sont en revanche assez conséquents dans une section courante.
  • L'arc à deux articulations
    Les appuis sont articulés, la structure est hyperstatique. Les moments sont plus faibles dans ce type d'arc et la section est donc plus réduite. En revanche, les tassements différentiels peuvent générer des contraintes supplémentaires.
  • L'arc encastré
    Les appuis sont encastrés, la structure est hyperstatique. Des moments sont transmis aux appuis ce qui génère des fondations plus importantes.

ConstruirAcier est une association loi 1901 dont l'objectif est de promouvoir l'architecture et la construction métallique. Représentant l'ensemble de la filière acier, elle a vocation à faire connaître les atouts de l'utilisation des aciers auprès des architectes, bureaux d'études, ingénieurs, enseignants, étudiants et dans les ouvrages de construction de bâtiments et de travaux publics.