Ce site utilise des cookies pour son bon fonctionnement. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs

Les façades rideau et façade panneau

La façade rideau se compose d'une ou plusieurs parois filant généralement en continu en avant du plancher. Elle n'a pas de fonction porteuse et transmet donc les charges horizontales de vent et son poids propre à une ossature secondaire, puis à celle du bâtiment par le biais de ses fixations.

L'ossature secondaire est généralement composée de lisses verticales ou horizontales qui doivent être hiérarchisées lors de la phase de conception.

Les éléments de remplissage ne dépendent pas de l'ossature. Ils peuvent être en bois, en verre, en métal... Fabriqués en usine, ils ont des dimensions pré¬cises avec une tolérance de l'ordre du millimètre. Cette précision est irréaliste sur le chantier. Il faut donc prévoir un réglage possible dans les trois directions pour les fixations des composants entre eux pour reprendre les écarts supérieurs au millimètre. De plus, la dilatation thermique de la façade devant être libre, des jeux sont prévus dans les fixations.

Façade maillée

S'il n'y a pas hiérarchisation entre éléments horizontaux et verticaux, on parle alors de façade maillée, forme caractéristique des façades rideaux. Il est préférable quand cela est possible de fixer la façade aux poteaux plutôt qu'aux poutres de plancher. On évite de cette manière les déformations liées à la flèche du plancher. La liaison avec l'ossature se fait à l'intérieur de la façade. On améliore donc l'étanchéité à l'eau et à l'air ainsi que l'isolation thermique. Il convient de traiter avec soin l'isolation acoustique entre les locaux.

Façade maillée.

Façade à ossature verticale

Si les éléments verticaux deviennent porteurs, ils marquent généralement le dessin de la façade, les éléments horizontaux restant peu affirmés. On parle de façades à meneaux. Les éléments verticaux sont généralement de la hauteur d'un étage.

Si les poteaux de la structure principale sont suffisamment rapprochés, on évite alors d'avoir des meneaux et on fait l'économie d'une famille d'éléments. Les liaisons avec l'ossature verticale se font par l'extérieur de la façade. La liaison avec l'ossature horizontale se fait par contre à l'intérieur de la façade.

La question d'étanchéité à l'eau et à l'air, d'isolation thermique, sont à traiter avec soin. Il n'y a en revanche pas de problème acoustique entre locaux voisins au même niveau.

Façades à ossature horizontale

Lorsque la façade est à bandes, ce sont les éléments horizontaux qui deviennent porteurs. Ils sont en dehors de la façade soit en tête des allèges et en partie basse des retombées, soit uniquement sur l'allège si cela est possible.

La liaison avec l'ossature verticale se fait à i intérieur de la façade et on supprime généralement les montants verticaux secondaires pour éviter d'avoir recours à des joints coulissants qui reprennent les variations de cotes entre planchers.

Pour traiter la question acoustique il est possible de prévoir une interruption de la peau intérieure à chaque plancher et à chaque élément porteur vertical. Les délais d'exécution seront en revanche plus longs et la façade est alors plus épaisse et plus lourde.

Façade en bandes.

Façade panneau

La façade panneau est constituée de panneaux insérés entre deux planchers consécutifs que l'on emploie sans ossature secondaire ni raidisseur. Les panneaux peuvent avoir un module de la hauteur d'un étage et donc filer horizontalement sans être interrompus par la structure verticale. Dans le cas contraire, il faudra prêter attention aux joints pour garantir les performances d'isolation thermique et d'étanchéité à l'eau et à l'air.
Il existe deux types de panneaux de remplissage en acier :

  • les panneaux simples, assemblés sur chantier avec un isolant thermique ;
  • les panneaux composites qui comportent à la fois les parements intérieur et extérieur et l'isolant thermique.

On emploie généralement les gammes de panneau qui existent dans les catalogues des fabricants mais il est toujours possible de concevoir un panneau spécifique au projet de construction.

Façade en panneaux préfabriqués, installés directement sans profils porteurs et raidisseurs.

Les panneaux simples

Ils sont fabriqués avec une tôle en acier, la plupart du temps plane mais rai¬die par pliage des bords, formant soit des lames emboîtées soit des cassettes à joints creux. Ils sont fixés sur une ossature secondaire et on complète le dispositif par une isolation thermique et des plaques de plâtre.

Ils peuvent être plans, pliés en angles ou cintrés, voire emboutis. Les dimensions des panneaux ne dépassent pas généralement 4m de longueur et 1,5 m de largeur. Ils peuvent être réalisés en acier prélaqué ou en inox. On peut les poser horizontalement ou verticalement.

Façade en panneaux simples (cassettes).

Les panneaux composites

Le panneau composite (ou panneau sandwich ou encore panneau moussé) est constitué d'un parement en acier plan ou nervuré associé à une seconde feuille d'acier. Le vide intérieur est injecté d'une mousse de polyuréthane ou de laine minérale (coupe feu) pour obtenir une àme isolante thermiquement. L'épaisseur de ces panneaux varie de 30 mm à 200 mm (pour chambres froides). Une épaisseur de seulement 70 mm de polyuréthane permet de satisfaire largement à la RT 2000.
Le parement extérieur est prélaqué ou en inox, le côté intérieur peut être simplement galvanisé s'il n'est pas visible. On distingue les panneaux composites où l'isolant a une fonction structurelle de ceux où il n'en a pas. Ces panneaux sont dans tous les cas très rigides en flexion et peuvent donc porter sur 3 à 5 m entre deux lisses d'une ossature secondaire. Leurs dimensions maximales sont de l'ordre de 1,2 m par 6 m pour les panneaux plans, de 1,2 m par 15 m pour les panneaux à face nervurée. En fonction de la finition de ses chants, le panneau peut être utilisé comme remplissage en s'insérant dans une grille porteuse ou comme panneau de bardage.

Panneaux sandwich en façade, fixés sur une ossature secondaire en bois. Maison à Paris Ige, Georges Maurios architecte.
Panneau-sandwich à fixations cachées.
Assemblage de panneaux-sandwich sur une ossature métallique 1. Panneau droit 2.Panneau d'angle 3.Panneau cintré

ConstruirAcier est une association loi 1901 dont l'objectif est de promouvoir l'architecture et la construction métallique. Représentant l'ensemble de la filière acier, elle a vocation à faire connaître les atouts de l'utilisation des aciers auprès des architectes, bureaux d'études, ingénieurs, enseignants, étudiants et dans les ouvrages de construction de bâtiments et de travaux publics.