Ce site utilise des cookies pour son bon fonctionnement. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs

Les bardages

Il s'agit d'un système où les éléments en tôle d'acier nervurée sont juxtaposés par recouvrement. La ventilation et le drainage sont les deux notions à intégrer dans tout type de bardage.

De l'intérieur vers l'extérieur on a successivement le parement intérieur, le film pare-vapeur, l'isolant thermique, éventuellement le pare-pluie (puis le vide d'air si besoin) et le parement extérieur en acier. Quand la façade est conçue avec un vide d'air, celui-ci assure la ventilation et fait ainsi disparaître la condensation et permet progressivement d'équilibrer la pression de part et d'autre du parement extérieur. Ensuite le drainage permet d'évacuer l'eau de l'intérieur de la façade quand le parement n'assure pas l'étanchéité.

Prévu initialement pour les réalisations industrielles, le bardage intéresse, depuis quelque temps déjà, de plus en plus d'architectes pour des programmes multiples : logements, équipements publics... En effet, les détails de réalisation sont relativement simples et le coût de ce type de système est faible.

Un bardage peut en général se poser soit verticalement soit horizontalement. Il peut se cintrer par crantage. Une gamme d'accessoires vient compléter les nombreuses gammes de profils existants : angles collés, cintrés par crantage, fixations, bavettes, plaques d'éclairement ou hublots...

La protection de la surface est réalisée par une peinture appliquée en continu et cuite au four. Il existe de nombreuses nuances et types de peinture.

Exemple de façade bardage assemblée sur une structure de plancher sec.

Bardage simple peau

Il se compose d'une paroi métallique fixée sur l'ossature secondaire constituée de lisses horizontales ou de montants verticaux. L'espacement entre lisses ou entre montants dépend de l'épaisseur de la tôle et de la section des nervures. Il sert dans la construction de hangars ou d'entrepôts pour lesquels il n'y a pas besoin d'isolation thermique ou acoustique.
Comme revêtement d'un mur en béton ou en maçonnerie il intervient aussi comme protection mécanique d'une isolation posée extérieurement. On met alors un isolant thermique et on fixe le bardage à l'aide de profils en Z ou en oméga.

Bardage simple peau 1.Lisse de bardage 2.Ossature principale 3. Couronnement d'acrotère 4. Angle plié 5. Bavette rejet d'eau 6. Paroi extérieure.

Bardage double-peau

Il comporte un parement extérieur en acier et un parement intérieur composé de plateaux en acier fixés sur l'ossature principale. On obtient la configuration la plus simple en laissant les plateaux apparents en intérieur.

Les plateaux de bardage permettent de mettre en place l'isolant, de ménager le vide d'air nécessaire et de supporter le parement extérieur. Le parement intérieur peut être perforé afin d'améliorer l'absorption acoustique intérieure. L'affaiblissement acoustique peut être amélioré grâce à l'emploi d'un isolant en deux couches (laine de verre + feutre absorbant).

Bardage double peau. 1- Contre bardage de retour d'acrotère 2. Pare-vapeur 3. Couronnement d'acrotère 4. Paroi extérieure 5. Angle plié 6. Ossature principale 7. Paroi intérieure 8. Isolant 9 Bavette 10. Panneau sandwich.
Pose d'un bandage double peau sur des plateaux horizontaux. 1. Pose des plateaux conformément aux règles professionnelles de bardage 2- Pose de la bavette basse ou larmier 3. Pose de l'isolant 4- Positionnement et fixation de la structure intermédiaire 5. Mise en place du premier profilé 6. Fixation.

Bardage de panneaux composites 

On peut aussi employer des panneaux sandwich en bardage, en pose verticale ou horizontale. Ils assurent alors une double fonction d'enveloppe et d'isolation.

Mis à part au droit des menuiseries extérieures, on évite généralement la mise en place d'une ossature secondaire, ce qui occasionne un gain de temps sur le chantier et permet l'utilisation de panneaux isolés, prêts à poser et sans ponts thermiques. La pose peut se faire à fixations visibles ou cachées.

Les fabricants réalisent des pièces spéciales de raccordements aux angles, droits ou arrondis, et de raccordement autour des fenêtres ou en couverture. L'insertion des baies s'effectue soit entre les ossatures secondaires de fixation des panneaux de façade, soit par découpage des panneaux et par fixation sur ces derniers par l'intermédiaire de feuillards rigides.

Bardage vertical de panneaux isolants à fixations non apparentes. 3. Couronnement d'acrotère 5. Angle plié 6. Ossature principale 9. Bavette 10. Panneau sandwich

ConstruirAcier est une association loi 1901 dont l'objectif est de promouvoir l'architecture et la construction métallique. Représentant l'ensemble de la filière acier, elle a vocation à faire connaître les atouts de l'utilisation des aciers auprès des architectes, bureaux d'études, ingénieurs, enseignants, étudiants et dans les ouvrages de construction de bâtiments et de travaux publics.