Ce site utilise des cookies pour son bon fonctionnement. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs

Les toitures-terrasses à pente nulle

Le plancher de la terrasse doit être réalisé en béton armé ou suivant la technique du plancher collaborant. On dispose dessus une couche bitumineuse d'égalisation des pressions, un pare-vapeur, des plaques d'isolation (laines de haute densité) puis l'étanchéité en couches bitumineuses. L'étanchéité doit être relevée en rives sur des supports en tôle pliée ou sur les parois des murets d'acrotère.

Pour réaliser l'acrotère qui servira à relever le revêtement d'étanchéité, il est possible d'utiliser l'ossature secondaire de façade qui sera prolongée à la hauteur nécessaire. Contre les montants verticaux qui pourront être doublés, il conviendra de fixer une tôle pliée qui reposera sous l'isolant. Une couvertine inclinée vers la terrasse chapeautera l'extrémité supérieure de la paroi du parement de la façade à l'étanchéité. Ce type de toiture peut être utilisé pour des terrasses directement accessibles depuis des locaux habités et pour des toitures végétalisées.

Les pentes nulles et les pentes faibles posent le problème de la rétention d'eau. Il est possible, notamment lorsque des descentes sont bouchées, qu'une accumulation d'eau accidentelle survienne, entraînant une surcharge considérable localisée pour les bacs et la structure. Pour limiter cette surcharge, il est obligatoire de prévoir des trop pleins d'évacuation.

Coupe sur une toiture terrasse inaccessible 1.Couvertine 2.Protection de l'étanchéité par dalle sur plot 3.Poutre 4.Étanchéité 5.Solin 6.Bardage métallique 7.Ossature secondaire de support de façade 8.Pare-vapeur 9.Poteau

ConstruirAcier est une association loi 1901 dont l'objectif est de promouvoir l'architecture et la construction métallique. Représentant l'ensemble de la filière acier, elle a vocation à faire connaître les atouts de l'utilisation des aciers auprès des architectes, bureaux d'études, ingénieurs, enseignants, étudiants et dans les ouvrages de construction de bâtiments et de travaux publics.