Ce site utilise des cookies pour son bon fonctionnement. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs

Fiche technique  

  • Maîtrise d’ouvrage : Nantes Métropole
  • Maîtrise d’œuvre : Chaix & Morel et associés
  • Bureau d’études tous corps d’état : SNC Lavalin
  • Concepteur-constructeur métallique : SMB
  • Début des travaux : octobre 2013
  • Livraison prévue : septembre 2015
  • Surfaces utiles : 10 069 m²
  • Coût : 19,2 M € HT (valeur 2013)

La salle sportive de Rezé

Les équipes de sport-co de la métropole Nantaise vont pouvoir disposer d’un équipement flambant neuf, à Rezé, dès  la rentrée 2015. Basketteurs, handballeurs et volleyeurs vont se battre pour y disputer de grands matchs...

Il y avait urgence : pas moins de sept équipes professionnelles de haut-niveau, féminines et masculines, tiennent le haut de l’affiche chaque semaine dans la métropole Nantaise. Pour  accompagner ces clubs dans leur développement et leur donner des installations dignes de l’engouement qu’ils suscitent, la métropole a décidé en 2011 de la construction d’une nouvelle salle à Rezé, près de Nantes. Celle-ci doit permettre également d’accueillir des compétitions nationales et internationales, car la ville dispose uniquement d’un hall XXL dans son palais des Congrès, livré en 2013, et qui va accueillir notamment le Mondial de handball qui se tiendra en France en 2017.

Légèreté, rapidité de montage, liberté architecturale

Pour répondre à ce besoin exprimé par la maîtrise d’ouvrage, l’atelier d’architecture Chaix & Morel et associés, désigné lauréat du concours en 2012, a proposé un grand volume sobre et épuré, parfaitement intégré au site paysager qui l’accueille. Les architectes ont imaginé une forme permettant d’ajuster les volumes aux besoins du programme : une grande salle de 4 140 places, une salle annexe d’entraînement, des salons de réception, des bureaux, des locaux techniques… Sur les flancs d’un simple volume parallélépipédique (la salle principale) viennent ainsi se greffer des boîtes contenant les autres éléments fonctionnels. Au final, le volume général est fragmenté à la fois en éléments saillants et en strates.

1400 tonnes d’acier

D’une durée d’environ deux ans, le chantier  fait la part belle à la construction métallique. Une structure d’un seul tenant, conçue par le bureau d’études SNC Lavalin, a été retenue pour sa légèreté, sa rapidité de montage, ses grandes portées et la liberté architecturale. Elément central de l’équipement sportif, la salle principale mesurera 105 mètres de longueur, 60 mètres de largeur et 17 mètres de hauteur. Sa structure se présente sous forme de portiques à deux étages (niveau 4 mètres et 8.5 mètres). Au total 1400 tonnes d’acier sont mis en œuvre sous forme de poteaux en caissons, de poutres en profilés reconstitués soudés et – élément le plus remarquable – 6 fermes treillis Warren de 57 m de portée et 4 m de hauteur qui prennent appui sur les poteaux en caissons reconstitués soudés. 

D’abord montées à blanc dans les ateliers de SMB à Ploufragan, les poutres treillis ont ensuite été acheminées en trois tronçons chacune sur le site par convois exceptionnels en février.Afin de constituer un élément esthétique dominant, ces poutres ont été assemblées et soudées sur site, puis accouplées, pour former deux ensembles de deux poutres reliées par les pannes et les contreventements de toiture.

Pré-assemblage spécifique

Pour y parvenir, le constructeur a développé des gabarits de pré-assemblage spécifiquement pour le chantier, afin de permettre de garantir les contreflèches de fabrication ainsi qu’un assemblage et des soudures de qualité. Le levage de ces deux blocs de 53 tonnes et des deux fermes restantes a été réalisé en deux phases (nord et sud) en mars, à l'aide de deux grues de 250 tonnes.

Cette structure de grande portée, qui restera apparente, supportera le cube vidéo et les lumières qui seront suspendus dans le stade.

Le démarrage de la charpente métallique des locaux annexes RDC et R+1 (salle d’échauffement, vestiaires, salon VIP…) et des salles techniques a débuté mi-avril. L’ensemble de ces boîtes est accolé et lié structurellement au bâtiment principal. La particularité de cette structure vient de la présence de plusieurs porte-à-faux de 3 à 4 mètres linéaires à l’ouest et au sud de l’ouvrage.

 

 

 

Détails de la charpente métallique 

 

Salle principale :

- poteaux en caissons reconstitués soudés de section 450 mm * 450 mm, hauteur 12 m ;

- poutres et crémaillères en profilés reconstitués soudés de hauteur 600 mm, ailes d'épaisseurs 15 à 25 destinées à recevoir les gradins en béton préfabriqué, portées maximales 5 m ;

- solives en profilés IPE 240 à IPE 600 supportant 5000 m² de bac collaborant sur deux niveaux ;

- 6 fermes treillis Warren de 57 m de portée de hauteur variable 3,2 à 4,2, posées sur les poteaux caisson et recevant les pannes en IPE 330 support de couverture.

Locaux annexes :

- Poteaux HEA 300 ;

- Poutres PRS de hauteur 1,2 m.

Locaux techniques abritant les machines de traitement d’air :

- Plancher technique lourd suspendu à plus de 13 m au-dessus du sol par 6 bracons en HEA 320 et des structures lourdes (HEB 320 et IPE 600), connecté aux fermes Warren du bâtiment principal ;

- Ossatures supports de la résille en métal déployé.

 

ConstruirAcier est une association loi 1901 dont l'objectif est de promouvoir l'architecture et la construction métallique. Représentant l'ensemble de la filière acier, elle a vocation à faire connaître les atouts de l'utilisation des aciers auprès des architectes, bureaux d'études, ingénieurs, enseignants, étudiants et dans les ouvrages de construction de bâtiments et de travaux publics.